Jean-François Spricigo est un oiseau rare

Le parcours du jeune italo-belge est rythmé d'allers-retours entre images fixes, animées, textes et musique. D'une extrême sensibilité, il sonde le monde animal et la place de l'humain en son sein avec des images profondément marquantes.

Il est soutenu dès ses débuts par Antoine d'Agata et Anne Biroleau, plus tard par Agathe Gaillard qui l'expose dans sa célèbre galerie. En 2014, sa grande exposition « toujours l’aurore » est présentée au CENTQUATRE-PARIS dans le cadre du Mois de la Photo.

Jean-François Spricigo y est depuis artiste associé et poursuit son cheminement artistique délicieusement sinueux. Il réalise des clips pour Albin de la Simone et Jean-Louis Murat, collabore avec Alexandre Tharaud ou encore Josef Nadj et Anna Mouglalis pour sa dernière création.

Jean-François Spricigo a rare bird

The young italo-belgian's curriculum is cadenced by dialogues between photography, film, text, and music. With an outstanding sensibility, he sounds the animal world and the place of humans within it. The resulting images are delicately powerful and deeply impressive.

He is supported from his beginnings by Antoine d'Agata and Anne Biroleau, later by Agathe Gaillard who exhibits him in her legendary Parisian gallery. During the Mois de la Photo 2014, his exhibition "toujours l'aurore" is displayed at the CENTQUATRE-PARIS.

Jean-François Spricigo is now an associate artist of the institution and pursues his deliciously sinuous artistic journey. He shoots films and video-clips for Albin de la Simone and Jean-Louis Murat, collaborates with pianist Alexandre Tharaud or choreographer Josef Nadj and actress Anna Mouglalis for his last creation.